Voie d'eau : un des dangers les plus graves à bord d'un bateau

La voie d'eau est de loin le danger le plus grave qui puisse survenir à bord d'un bateau et qui peut entrainer très rapidement son naufrage.

Les causes de voies d'eau sont multiples.

Une présence d’eau permanente dans les fonds, peut avoir comme origine une voie d'eau.
La première chose à faire , pour un  bateau évoluant en mer,  est de vérifier s'il s'agit d'eau douce ou d'eau de mer.
S'il c'est de l'eau douce,  il peut s'agir soit d'une fuite du circuit d'eau à bord (tuyauterie, réservoir), soit d'une infiltration (étanchéité du pont, du liston, des fixations du balcon, des taquets etc...)
Rechercher et traiter le problème.

S'il s'agit d'eau de mer, il faudra traiter le problème très rapidement car l'origine de l'entrée d'eau se trouve probablement sous la ligne de flottaison et les conséquences pourraient être graves si cela venait à s'accentuer brusquement.
Les points possibles d'entrée d'eau sont principalement les passe-coque, les vannes, les soufflets d’embase et les presse-étoupe d’arbre d’hélice.

Si la voie d'eau survient soudainement en cours de navigation,  pour les passe-coque et les presse-étoupe il sera possible dans bien des cas de traiter le problème à l'aide de pinoches, de pièces de tissus et tout autre matériau ou objet disponible et de rentrer au port ou abri le plus proche.
Dans tous les cas, prévenez les secours par VHF sur le 16 en indiquant la nature du problème, votre position, vos intentions et suivez leurs instructions.
 
Si la voie d'eau provient des soufflets d'embase (à ce propos il est important de suivre les préconisations du constructeur quand à la périodicité du remplacement des soufflets), la cale risque se remplir rapidement et avoir pour conséquence le naufrage du bateau.  

Le plus grave, heurter un haut fond, des rochers ou un OFNI peut entrainer une voie d'eau qui dans bien des cas ne pourra pas être aveuglée si sa taille est trop importante.
Tenter d'aveugler la voie d'eau à l'aide de tout ce que l'on pourra trouver à bord, pièces de tissus, matériaux mous etc..
Activer les pompes électriques ou manuelles à disposition.
Si le bateau a heurté un haut fond ou des rochers près du rivage, et si l'état de la mer le permet, le bateau va rester posé ou partiellement immergé.
Lorsque qu'il s'agit d'un OFNI au large par exemple, si la voie d'eau ne peut pas être aveuglée, l'eau va envahir très rapidement le bateau et il va très vite couler.

Dans le cas ou la voie d'eau n'a pu être aveuglée et que le bateau est en train de couler  , il convient de se mettre rapidement en sécurité sans omettre au préalable de bien prévenir les secours.

  • Lancer un appel de détresse "MayDay"sur la VHF Canal 16 et/ou ASN
  • Donner toutes les indications nécessaires, position, nombre de personnes à bord, état du navire, intentions (quitter le navire pour la survie par ex.)
  • Prendre avec soi, VHF portable, lampe étanche et tout autre objet de signalement à porté de main (d'autres se trouvent à l'intérieur de la survie).
  • Si ce n'est déjà fait, tous les passagers doivent mettre leur gilet de sauvetage.
  • Mettre la survie à l'eau et l'activer avec son bout relié au bateau, aider et s'assurer que tous les passagers l'ont rejointe avant de faire de même.
  • Couper le bout qui relie la survie au bateau.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une inexactitude dans l'article, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée
N'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail pour un retour de notre part (facultatif)

Partager cet article :

A lire aussi :

Laisser un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

M'informer
avatar
wpDiscuz