Vendée Globe: Thomas Ruyant à l'abri, Armel le Cléac'h au Horn

Un acte courageux

Thomas Ruyant (le Souffle du Nord pour le projet Imagine) a tenu absolument à ramener son bateau à bon port, prêt à se casser en deux, dans une mer formée et 45 noeuds de vent.
Il y est parvenu. Même s'il n'est pas encore amarré à Bluff, ce port situé dans le Sud de la Nouvelle-Zélande qu'il devrait atteindre en fin de soirée.
Il est maintenant en bonne compagnie avec les "Cost Guards" néo-zélandais qui l'ont rejoint, dont deux marins sont montés à bord.

"J’ai deux néo-zélandais à bord de mon bateau. Nous sommes en train d’installer une motopompe pour essayer de vider le compartiment avant. J’ai 8 nœuds de vent et une mer plate.
Je crois pouvoir dire que je vais sauver Le Souffle du Nord et que nous allons réussir à l’amener à bon port. Depuis le passage de la pointe Sud de la Nouvelle-Zélande, tout est sécurisé, je pense. Nous sommes à l’abri. Le bateau actuellement pique vers l’avant mais nous stabilisons la situation.
Il y a quelques heures, j’ai cru que l’histoire de mon fier voilier au grand colibri était terminée. Je n’arrivais pas à faire route vers le but dans 45 nœuds de vent. J’étais à l’intérieur avec le doigt sur le bouton de la balise pour évacuation. J’ai cru que je perdais définitivement Le Souffle du Nord. Je partais au lof toutes les deux minutes. Mon voilier était incontrôlable avec un système de barres explosé. Le gréement était totalement mou et je n’avais pas de bastaques. Tout a tenu à un fil !
Après ce mauvais moment et le passage de ce fameux cap, j’ai compris que j’allais m’en sortir. J’ai eu un instant de plénitude avec un coucher du soleil d’anthologie le long des côtes néo-zélandaises."

Un cap Horn capricieux

Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) s'approche du cap Horn et devrait y arriver vendredi. Il lui faudra contourner une petite dépression de Sud qui pourrait lui faire perdre du temps et réduire son avance actuelle de 500 milles sur Alex Thomson (Hugo Boss) qui devrait profiter de meilleures conditions.

Stau quo

Derrière c'est le statu quo. Paul Meilhat (SMA) tient toujours la 3ème place devant Jérémie Beyou (Maitre Coq) à 15 milles.
Jean-Pierre Dick (StMichel Virbac) confirme sa 5ème place devant Yann Elies (Quéguiner Leucémie-Espoir) et Jean Le Cam (Finisère Mer Vent).


Le Vendée LIVE du 20/12/16 / Vendée Globe par VendeeGlobeTV

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une inexactitude dans l'article, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée
N'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail pour un retour de notre part (facultatif)

Partager cet article :

A lire aussi :

Laisser un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

M'informer
avatar
wpDiscuz