Vendée Globe : Avis de tempête entre Fabrice Amedeo et Jean Le Cam

Article mis à jour : le 22 février 2017 à 22 h 18 min

Certains propos tenus par Jean Le cam, arrivé 6ème de ce Vendée Globe, n'ont pas plu à Fabrice Amedeo, arrivé en 11ème position et qui le fait savoir sur sa page facebook.

Lors d'une de ses vacations, le "Roi Jean" avait déclaré :
"C'est le Vendée Globe des extrêmes, moi je ne m'en sors pas trop mal. Le 7e, il est à 2 000 milles après, c'est du gros n'importe quoi"
et de rajouter "le dernier bateau est à 2000 milles du cap Horn. On frôle le ridicule !".

Fabrice Amedeo, Marin et journaliste, n'a visiblement pas apprécié ces propos et a réagi en publiant une lettre ouverte à Jean Le Cam sur sa page facebook, dans laquelle il se dit déçu :

"Ma déception est à la hauteur de l’admiration que je te voue depuis toutes ces années. J’ai suivi avec passion ton Vendée Globe 2004 sous les couleurs de Bonduelle et le match haletant avec Vincent Riou. J’ai vibré en 2008 et tremblé lorsque tu as été sauvé par Vincent. J’ai admiré en 2012 ton Vendée Globe sur un bateau d’ancienne génération. Et j’ai suivi cette année le magnifique match avec Yann Elies et Jean-Pierre Dick, mais cette fois-ci en étant dans ton sillage."

"Ton parcours, toutes ces années, a été magnifique mais sur ce coup là, tu as tristement raté ta sortie. Quelle tristesse de terminer ainsi ton histoire avec cette course. Heureusement, le Vendée Globe, les milliers de fans, et moi même retiendront le reste."

L'intégralité de la lettre ouverte est à lire sur la page facebook de Fabrice Amedeo

Jean  Le Cam, qui visiblement ne veut pas polémiquer, interrogé par un journaliste du figaro a apporté une réponse d'apaisement :
"Je trouve ça dommage. Cette phrase est maladroite car elle a été mal perçue. Elle a été aussi sortie de son contexte. Loin de moi l’idée de penser que ce sont tous des nazes derrière. Ce n’est pas mon genre."
"A l’heure du bilan, il faut se poser des questions pour l‘avenir du Vendée Globe et pour améliorer le système. On peut donc se demander s’il faut élever le niveau sportif de l’épreuve, resserrer la flotte ou pas. Je n’ai aucune certitude."
"Je n’ai rien contre Fabrice. Il peut m’appeler pour boire un verre et qu’on discute."

Lire l'intégralité de la réponse de Jean le Cam sur le site du Figaro

Il est extrêmement rare dans le monde de la voile que des compétiteurs se livrent à une joute verbale par médias interposés. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une inexactitude dans l'article, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée
N'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail pour un retour de notre part (facultatif)

Partager cet article :

A lire aussi :

Laisser un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

M'informer
avatar
wpDiscuz