Vendée Globe: Armel le Cléac'h prend 283 milles à Alex Thomson

L'écart se creuse

Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) à mis 283 milles entre lui et Alex Thomson (Hugo Boss). C'est l'écart le plus important entre les deux marins depuis le début de la course. Les conditions se calment en tête de course et les deux marins vont pouvoir souffler un peu.

"J’ai seulement 9 nœuds de vent de Nord-Ouest. Je traverse l’anticyclone pour ensuite profiter d’une petite dépression. Il y a une bonne distance à parcourir pour retrouver du vent. Durant les prochains jours, je vais pouvoir faire un peu de bricolage et me reposer. Le rythme a été intense et cela va faire du bien de se détendre. C’est agréable de ne pas être au bord du précipice pour une fois ! L’écart latéral est important avec Armel. Je ne peux pas me battre contre lui en ce moment, je fais ma propre course. Je ne vais pas pouvoir rattraper les milles perdus dans les jours à venir. J’ai hâte d’arriver au cap Horn. Ce sera peut-être le 25 ou le 26 décembre : un joli cadeau de Noël ! Et j’ai aussi hâte d’être tribord amures au large de Rio (Alex n’a plus qu’un seul foil, le bâbord, ndlr)." Alex Thomson

Derriere eux, le duo Paul Meilhat (SMA)3ème, et Jérémie Beyou (Maitre Coq) 4ème ne lâche rien. Les deux skippers qui évoluent dans un mouchoir de poche parviennent à maintenir l'écart de 1400 milles avec les deux leaders.

Le groupe de trois dans la tempête

Derrière, les trois poursuivant ont du affronter une tempête plus ou moins forte selon qu'il s'agisse de Jean-Pierre Dick (StMichel Virbac) qui est passé par le détroit de Bass, filmé par un hélico de la marine australienne (voir le Vendée Live ci-dessous) ou bien de Jean Le Cam (Finisère Mer Vent), plus au Sud, qui s'est bien fait secoué comme le montre la vidéo qu'il a envoyée (voir le Vendée Live ci-dessous) et qui en a profité pour ravir la 6ème place à Jean-Pierre Dick.

"On n’est pas dans des conditions faciles… Je viens de vivre des heures un peu bizarres avec des vents jusqu'à 45 nœuds. Et je ne sais pour quelle raison, la mer s'est mise de traviole, et elle est encore très grosse. J'ai fait des pointes à 30 nœuds tout à l'heure encore. Dans ces conditions, tu pries le bon dieu pour que le bateau ne parte pas en survitesse. Mon pilote s'appelle « Firmin ». Firmin, s'il vous plait, ne prenez pas cette vague ! Il est bien ce Firmin mais parfois il fait un peu ce qu’il veut. J’ai du mal avec le petit personnel en ce moment." Jean Le Cam


Le Vendée live du 14/12/2016 / Vendée Globe par VendeeGlobeTV

Classement 38ème jour à 15h (UTC+1) - Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Vendée Globe - classement 14/12 à 15h