Vendée Globe : Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) abandonne

Entre abandons et avaries

Décidément les deniers jours ont été terribles pour les marins du Vendée Globe. Il faut dire que les conditions météo ont été particulièrement musclées avec des vents de 40 à 50 noeuds et des creux de 7 à 8 mètres.
Après la casse de Bastide Otio qui a conduit à devoir sauver Kito de Pavant de son bateau en train de couler, c'est au tour de Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) d'abandonner. Il fait route maintenant vers l'Australie.
Le choc sur sur son foil bâbord, hier matin a occasionné des dégâts trop importants pour pouvoir être réparés par le skipper seul.


Sébastien Josse"Quand tu fais le Vendée Globe, tu sais que quotidiennement tu auras des interventions à faire sur le bateau. Mais il faut que cela s’arrête aux pansements… je suis infirmier pas chirurgien.[...] Mon univers depuis un mois est de douter en permanence pour être performant ! Alors forcément la décision d’abandonner a été très difficile à prendre mais elle est mûrement réfléchie et assumée par tous. Gérer la déception, cela va durer des semaines, des mois… car ce n’est pas uniquement le fait d’arrêter la course, c’est tout ce qu’il y a derrière : la passion, l’énergie et l’engagement que nous mettons tous dans de tels projets. Sur le Vendée Globe, nous faisons du bateau en solitaire mais plus que jamais ce sont des projets collectifs. J’ai la chance de pouvoir m’appuyer sur une très belle équipe, solide et dédiée que je ne pourrais jamais assez remercier et d’avoir la confiance d’Ariane et Benjamin de Rothschild, ainsi que du Groupe Edmond de Rothschild, qui nous soutiennent et sont toujours à nos côtés dans les bons comme dans les moins bons moments comme aujourd’hui."
Sébastien Josse

Plus à l'Ouest, c'est Thomas Ruyant ( Souffle du Nord pour le projet Imagine) 8ème de la course, qui connait des ennuis.
En manipulant son ballast bâbord, le tube de remplissage s'est arraché entrainant une voie d'eau importante. Le skipper a empanné pour changer d'amure et maintenir le trou hors de l'eau. Le skipper dispose à bord du matériel nécessaire pour aveugler cette voie d'eau, mais les conditions sont difficiles dans 30 à 40 noeuds de vent et 3 à 4 mètres de creux.

Beaucoup plus à l'arrière, Éric Bellion (Comme un seul homme), en 15ème position à 4500 milles du premier, a cassé sa mèche de safran lorsque le bateau s’est couché dans une rafale à plus de 50 nœuds. Il navigue actuellement sous voilure réduite en attendant des conditions plus calmes pour pouvoir réparer.

le break en tête de course

En tête de course, Armel Le Cleac'h (Banque Populaire VIII), et Alex Thomson (Hugo Boss) à 143 milles continuent leur duel loin devant Paul Meilhat (SMA) à 1286 miles qui prend la 3ème place suite à l'abandon de Sébastien Josse.
Derrière suivent Jérémie Beyou (SMA), Yann Eliès (Quéguiner - Leucémie Espoir) et Jean-Pierre Dick (StMichel Virbac).


Le Vendée LIVE du 07/12/2016 / Vendée Globe 2016 par VendeeGlobeTV

Classement 31ème jour à 15h (UTC+1) - Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Vendée Globe - classement 07/12 à 15h

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une inexactitude dans l'article, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée
N'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail pour un retour de notre part (facultatif)

Partager cet article :

A lire aussi :

Laisser un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

M'informer
avatar
wpDiscuz