Les plaisanciers ont un impact minime sur l'environnement

cala-longa

Souvent décriés comme étant en grande partie responsables de la pollution maritime, les plaisanciers ont en réalité qu'un impact minime sur l'environnement.

Selon une étude menée par la Confédération européenne des industries nautiques, le rejet des eaux usées, noires ou grises, effectué par les bateaux de plaisance ne représente que 0,06% de la pollution des cours d'eau.

Concernant les hydrocarbures, leur présence dans la mer est à 49% d'origine naturelle. Ils se concentrent dans les zones à forte activité sismique, comme le golfe du Mexique, la Méditerranée ou l'Alaska.
Le grand pourvoyeur de pollution est surtout le transport maritime, dont principalement celui justement des hydrocarbures, des activités portuaires et des exploitations offshore, lesquels représentent 47% de cette pollution.
Les bateaux de plaisance avec les petits bateaux de pêches ne sont responsables que de 4% de la pollution par hydrocarbures dans le monde et de seulement 0,56% en Europe...

Concernant la pollution atmosphérique, les émissions des moteurs de plaisance représentent seulement 0,56% des émissions totales causées par les activités humaines et 1,65% des émissions du transport routier.

La pollution marine est d'abord le fait des activités humaines à terre, responsables de 77% de la pollution marine.

L'impact du nautisme est donc moins grand qu'on ne le croit, et va en se rétrécissant encore, grâce à la sensibilisation des usagers et aux pratiques qui s'améliorent, dans le respect des nouvelles réglementations.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une inexactitude dans l'article, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée
N'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail pour un retour de notre part (facultatif)

Partager cet article :

Laisser un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

M'informer
avatar
wpDiscuz