LE GOLFE D'AJACCIO les mouillages, les bonnes adresses, à la découverte de la ville

Des paysages sublimes au milieu d'une nature préservée

Parmi les étapes de navigation autour de l'ile de beauté, le golfe d'Ajaccio fait partie des sites les plus intéressants. Sous divers aspects et de par ses dimensions (8 Milles nautiques au plus large sur 10 nautiques au plus profond, pour plus de 1000 mètres de profondeur), il offre des possibilités très variées.
La rive sud bien protégée de Sud-Est à Sud-Ouest, présente différentes options de mouillages forains, assez peu surchargés même en période estivale, avec la possibilité de très belles balades à terre, dans une nature encore préservée.
La rive nord, peu abritée, sauf de Nord, sera d'avantage privilégiée pour des mouillages plus proches des activités urbaines.
La ville d'Ajaccio avec le port Tino Rossi, complètement intégré à la vieille ville, nous enivre de son atmosphère unique, non sans rappeler celles de certaines villes de l'époque coloniale dans des îles beaucoup plus lointaines.
Les jours où la météo n'est pas particulièrement propice aux joies de la navigation et du mouillage, il suffira de parcourir quelques kilomètres à l'intérieur des terres, pour se retrouver au milieu de paysages sublimes, à écouter le bruit des cours d'eau, parfois impétueux, descendre jusqu'au rivage que l'on aperçoit se découper tout le long de cette côte magnifique et sauvage.

Les îles Sanguinaires

Mouillages rive Nord Mouillages rive Sud
1 - Iles Sanguinaires 7 - Sainte Barbe
2 - La Parata
 8 - Isola Piana

3 - La Peyrouse
 9 - Coti Chiavari
4 - Marinella 10 - La Castagna
5 - Plage Saint François
 11 - Cacalu
6 - Mouillage forain de l'Amirauté 12 - Cala d'OrzuMouilllages rive Nord

1 - ÎLES SANGUINAIRES
41°52'33.27"N  8°35'39.87"E

L’histoire de ces iles est enracinée dans celle d’Ajaccio, leur nom évoquant pour certains, le danger de ces eaux et les nombreux naufrages. Pour d’autres, plus poétiques, le magnifique coucher de soleil d’été qui empourpre son granit en faisant rougeoyer la terre.

Une visite en annexe permettra d’arpenter le rare maquis, de voir les ruines d’un lazaret datant du début du 19ème, mouroir pour les lépreux, malheureux migrants de terres lointaines, et d’admirer le panoramique du golfe près de l’ancien sémaphore.

Aujourd’hui, l’accostage au ponton n’est plus autorisé et le coffre présent devant l’embarcadère est réservé au "phares et balises".

 

2 - LA PARATA
41°53'51.46"N 8°36'52.92"E

A l'extrémité Nord du golfe, ce mouillage de beau temps est très agréable. Complètement ouvert sur le golfe et le large, il n'est pas rare de voir quelques dauphins évoluer autour du bateau. La ferme marine à proximité ne doit pas y être étrangère.
L'accès à terre en annexe permet d'aller visiter le site de la tour de La Parata et d'admirer le panorama.

 

3 - LA PEYROUSE
41°54'14.97"N 8°37'38.30"E

Le mouillage de La Peyrouse, se situe sur la côte Nord du golfe, jute au pied de la plage de l'hôtel de La Parata.
 Il offre, sur une large partie, un fond de sable.

 

4 - MARINELLA
41°54'19.11"N 8°40'44.63"E

Cette crique jouxtant la propriété du chanteur disparu Tino Rossi est souvent surchargée en été. Elle présente uniquement l'interêt de pouvoir accéder facilement en annexe aux restaurants du Palm Beach, et de se promener sur cette portion de la route des sanguinaires.

 

5 - PLAGE ST FRANÇOIS 41°54'56.93"N 8°43'58.54"E

Le mouillage de la plage Saint François permet un accès direct au centre ville d'Ajaccio. Idéal pour ravitailler si on a pas pu avoir de place au port.

 

6 - MOUILLAGE FORAIN DE L'AMIRAUTÉ 41°54'14.97"N 8°37'38.30"E

Lorsque la houle rentre fort dans le golfe, il n'est pas rare d'avoir des creux de 2 à 3 mètres. Dans ce cas, le mouillage devient plus qu'inconfortable. Les deux ports Tino Rossi et Charles Ornano (ex-Amirauté) sont pris d'assaut et faute d'avoir anticipé, on se retrouve vite sans solutions. Si le mouillage organisé de Sainte Barbe affiche lui aussi complet, il ne reste plus qu'à mouiller derrière le port Charles Ornano, au fond du golfe. Il y a quelques places possibles, sous le vent des ferries juste avant le port, ce sont les plus abritées.

 

7 - SAINTE BARBE
41°50'53.15"N 8°45'45.44"E

Mouillage organisé, payant, situé sur la face Est de la presqu'île d'Isolella.
Lorsque les deux ports d'Ajaccio sont complets, et que la houle rentre dans le golfe, on peut essayer de trouver un corps mort à Sainte Barbe.
Attention, un arrêté municipal interdit le mouillage à proximité.

 

9 - COTI CHIAVARI
41°48'39.28"N 8°45'35.16"E

Ancien port de Coti Chiavari. L'appellation "Ancien Port" vient du fait que c'était de là qu'étaient débarqués les bagnards pour le pénitencier construit dans les hauteurs.
Le mouillage est très bien protégé de Sud-Est à Ouest, Il constitue un abri sûr.
Il convient de faire attention aux roches affleurantes qui ferment la crique en entrant coté Sud, et aux "secs" près du rivage.

En redescendant du barrage par le côté Est, on parvient à l’ancien pénitencier de Coti Chiavari, édifice récemment restauré. A partir de là, de nombreux chemins balisés, dont un chemin botanique, vous ramèneront soit à la plage d’Argent, derrière la fameuse paillote « chez Emile », soit au hameau de Verghia.

 

10 - LA CASTAGNA
41°47'57.00"N 8°43'12.60"E

Au sud du golfe d’Ajaccio existe un des plus vieux port-abri de pêcheurs de la région. Il fut un temps où la route n’arrivait pas jusque là, les épouses des pêcheurs d’Ajaccio y venaient à pied récupérer le poisson du jour dans de larges paniers d’osier pour le transporter et le vendre à la criée d’Ajaccio. Aujourd’hui subsistent encore les cabanes des pêcheurs, encore occupées par les héritiers de ces familles.
Le soir, résonnent encore les voix de ces marins et le rire des enfants autour des bouillabaisses d’un autre monde.
Certes ce mouillage a perdu de son charme d’antan, car constructions et corps morts « sauvages », ont suivi le rythme de la civilisation. Mais sous réserve d’y arriver suffisamment tôt, il sera possible de s’amarrer à l’un d’eux, dans une zone bien protégée de Sud-Est à Ouest, sans garantie de ne pas voir arriver le propriétaire du mouillage...
La proximité du capu di Moru, point de jonction entre le golfe d’Ajaccio et du Valinco, font de ces eaux au brassage permanent, une réserve poissonneuse encore très riche.

 

11 - CACALU
41°45'1.28"N 8°40'55.44"E

Situé sur la rive Sud , le mouillage de Cacalu (prononcer Cacao) est le dernier avant de quitter le golfe.
C'est un bon abri de Sud-Est à Ouest.
 Le fond est surtout constitué de roche avec quelques portions de sable par endroits. C'est le mouillage le plus sauvage du golfe. La promenade à terre, est très agréable, avec tout d'abord l'accès à la tour, puis de là, les accès tout autour du cap en descendant vers des criques de toute beauté.


 

12 - CALA D'ORZU
41°44'18.33"N 8°42'14.92"E

Bien que située en dehors du golfe, juste après avoir franchi le capu di Muro, nous ne pouvions pas ne pas citer la magnifique Cala d'Orzu, plage/calanque aux eaux turquoises et ses 3 paillotes, "Le Lagon Bleu", l'emblématique "Chez Francis" et "Chez Eric".
Le mouillage se fait par 3 à 5 mètres de fond, sur un lit de sable blanc. Attention toutefois aux "secs" affleurant à trois endroits de la "cala".

En ce qui nous concerne, nous avions opté pour la paillote "Chez Eric". Il est vrai que nous sommes un peu des habitués des lieux. Les poissons frais du jour, issus de la pêche locale, sont cuisinés à merveille par Eric.
 Il est préférable de réserver. Le transfert du bateau et retour est assuré par la paillote. L’accueil de Marie Noëlle est toujours sympathique et le service est au top. L'addition est très raisonnable.

A la découverte de la ville

Si vous êtes au port Tino Rossi, il ne vous faudra que deux minutes pour vous retrouver dans le centre ville.
La place Foch qui accueille tous les jours le marché, est le point central d'Ajaccio.

Musée Fesch
Ses expositions continues de primitifs italiens font partie des plus belles d’Europe.
 Y sont aussi proposées de nombreuses thématiques sur des sujets très variés.
 Situé au centre du coeur historique d’Ajaccio, vous le trouverez au milieu de l’unique rue piétonne de la ville.


Maison de Napoléon
 
La maison natale de l’empereur transformée aujourd’hui en musée, propose divers objets ayant appartenu à Napoléon 1er.

De la place du diamant, démarre le cours Grandval qui en son temps était le lieu de résidence privilégié des riches anglais qui, au 19ème siècle avaient choisi Ajaccio comme lieu de villégiature. 
On y trouve quelques bâtiments qui valent le détour et qui caractérisent cette période. Ainsi on passe devant le magnifique jardin de l’hôtel des étrangers, devenu aujourd’hui le siège de la collectivité territoriale, de l’hôtel Cyrnos, classé aux monuments historiques, et aujourd’hui à usage d’habitations, de l’ancien temple protestant, bâtisse en opus incertum, dans le plus pur style anglican (il a perdu aujourd’hui ses fonctions ecclésiastiques). Cette jolie promenade ombragée vous conduira à son terminus, au mémorial et à la grotte Napoléon, comme par ironie du sort.

Les bonnes adresses

LE CABANON - au 4, Bd Danièle Casanova, juste au dessus du port Tino Rossi.
 Loïc, pêcheur professionnel, ramène tous les jours à son épouse Nadine, qui officie en cuisine, les poissons qu'elle va nous faire déguster. Une adresse à ne pas manquer ou convivialité rime avec saveurs. Une carte raffinée à base de de poissons et de viandes.
Certainement un des meilleurs restaurants de poisson d'Ajaccio. Réservation obligatoire
Tel. 04 95 22 55 90

L'ESPRIT du SUD - au 13, Bd du Roi Jérome. Une table conviviale aux multiples saveurs, qui associe les parfums du maquis aux produits de la terre ou de la mer. Vous ne serez jamais déçus, ni par les mets qui y sont proposés, ni par le sympathique accueil de son patron Daniel.
 Situé à deux pas du quai d'honneur, juste derrière les vestiges du quai Napoléon III .
Tel. 04 95 51 23 81

 

 

LE ROI DE ROME - au 14, rue Roi de Rome.
Dans un cadre de vieille cave voutée en briques rouges, typique des anciennes bâtisses ajacciennes, sont servies de copieuses grillades au feu de bois ainsi que des spécialités corses.
Une des arcades s’ouvre sur le bar à vin mitoyen. L’été tous les soirs, se succèdent des groupes musicaux, aux thèmes multiples.
Réservation  Tel. 04 95 21 32 88

 

Le PALM BEACH - Rte des Iles Sanguinaires
.
L'hotel comporte 2 restaurants, le Rena d'Oro, gastronomique étoilé Michelin, et la brasserie Le Sari, située sur la plage.
En mouillant dans la crique Marinella, il est possible d'y accéder en annexe.
Tel. 04 95 52 01 03

 

 

Le CAFÉ LATIN - 3, rue Fesch
Brasserie en journée, dès 22 heures  l'établissement prend un air "Rive Gauche", au son des musiciens reprenant du Ferré, Brassens, Gainsbourg, entrecoupé de "boeufs" aux rythmes latino.
Tel. 04 95 50 16 91

 

 

LA PIZZA - 5 Rue des Anciens Fossés, juste derrière le port Tino Rossi.
Si vous avez envie d'une bonne pizza, dans une ambiance estivale, à deux pas du bateau et du port Tino Rossi, c'est l'adresse idéale. C'est sans prétention, mais les tables dressées à même la ruelle, et la pizza à la pâte parfaitement cuite au feu de bois, accompagnée d'un vin rosé frais local, suffit à procurer un excellent moment de plaisir.
Tel. 04 95 21 30 71

 

 

JF Casanova -
Stand sur le marché.
La célèbre charcuterie est souvent proposée sous l’appellation Corse à tort et à raison.
 En effet, la loi autorise l’appellation "charcuterie Corse" sous l’unique réserve que le porc, quelqu’en soit la provenance, soit transformé sur l’ile. Ne vous y trompez pas. Ce qu’il faut savoir c’est que la quintessence de ce produit est soumise à des règles très strictes de fabrication, dont l’utilisation de porcs nés et élevés en Corse selon des méthodes ancestrales. Leur vrai saveur ne peut être obtenue qu’à ces conditions-là.
Rares sont les commerces qui respectent ces règles. Jean-François Casanova en fait partie.

 

Vincent & Eric Fattaccio - Bouchers 14, rue Bonaparte Tel. 04 95 21 10 80

A deux pas du port et du bateau,
Les amateurs de bonnes viandes et de produits identitaires trouveront une petite boucherie avec des produits de grande qualité. Leurs prix restent constants hiver comme été.
Certainement une des meilleures viandes d’Ajaccio.

 

 

Textes : Christian Gicquet & JeanPierre Tibaub-Coppolani
Photos : Christian Gicquel

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une inexactitude dans l'article, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée
N'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail pour un retour de notre part (facultatif)

Partager cet article :

Christian Gicquel

Christian Gicquel

Créateur et Administrateur de forumdubateau.com
christian.gicquel@forumdubateau.com
Christian Gicquel

A lire aussi :

Laisser un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

M'informer
avatar
wpDiscuz