Une nouvelle taxe en vue pour les plaisanciers à Marseille.

Une taxe injuste

C'est la fuite en avant pour les collectivités dont les budgets n'arrivent plus à être bouclés.
Alors pourquoi ne pas instaurer une nouvelle taxe pour les plaisanciers qui sont forcément des nantis puisqu'ils possèdent un bateau.
Le procédé est simple. On décide d'une nouvelle taxe et on réunit le conseil municipal pour la voter.
Et pour faire moins compliqué, on ne s'embarrasse même pas d'un système de calcul. Le montant sera le même quelle que soit la dimension du bateau.

C'est ce qui est en train de se passer à Marseille puisque la municipalité vient d'instaurer une "Taxe de séjour" applicable à tous les bateaux à quai.
Ce nouvel impôt a été voté lors d'une délibération du conseil municipal en date du 28 octobre 2015, avec entrée en vigueur au 1er janvier 2016.
Son montant a été fixé à 0,20 euros par jour avec un abattement de 50 %. Soit, pour l'instant la somme de 36,50 euros par bateau et par an (l'abattement pouvant être levé ou modifié à tout moment) .
Il s'agit une fois de plus d'un impôt supplémentaire totalement injuste à deux titres.
En effet comment justifier d'appliquer une taxe de séjour pour des personnes ne séjournant pas à bord de leur bateau ?
De plus que vous possédiez une barque (dans laquelle d'ailleurs vous ne pouvez pas habiter) ou un yacht de plusieurs dizaines de mètres, le montant est le même.

Le journal La Provence dans un article dédié, rapporte les arguments de Didier Réault, adjoint LR au maire de Marseille en charge des affaires maritimes, qui nous laissent pour le moins pantois.
Pour lui, cette taxe de séjour constitue "une recette supplémentaire non négligeable pour la ville au moment où les dotations de l'État sont en baisse" et "il n'y a rien d'exceptionnel à ce que des gens qui bénéficient des infrastructures portuaires mises à leur disposition, contribuent à leur financement"...
Comme si la prix de la location annuelle de la place de port payée par les usagers n'incluaient pas déjà cette participation.
Il en oublie également la taxe annuelle de navigation dont on finit par se demander à quoi elle sert réellement.

Nous avons joint Michel Lamberti, président de la FSN 13 (Fédération des sociétés nautiques des Bouches du Rhône :
"Cette taxe de séjour est totalement injustifiée et inappropriée. Elle ne touchera que les propriétaires de bateaux ne payant pas de taxe d'habitation à Marseille. C'est à dire tous les plaisanciers ayant leur bateau à Marseille mais n'y habitant pas."
"Contrairement à ce qu'affirme Mr Didier Réault, elle ne va pas servir à financer les infrastructures des ports de plaisance, mais va être reversée au budget de l'office du tourisme.
Qui plus est, les plaisanciers participent déjà au financement des infrastructures des port de plaisance à travers le montant de la location des places de port"

Après la mobilisation, l'an dernier, de l'ensemble du monde de la plaisance contre la loi sur la taxe de mouillage (taxe Giacobbi), la lutte n'est pas terminée.
Si les plaisanciers laissent cette taxe passer à Marseille, il y a lieu de prévoir que d'autres municipalités pourraient s'en inspirer...

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une inexactitude dans l'article, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée
N'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail pour un retour de notre part (facultatif)

Partager cet article :

A lire aussi :

Laisser un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

M'informer
avatar
wpDiscuz