De la prison ferme pour avoir lancé une fausse alerte auprès du CROSSMED

Un homme qui avait alerté les secours par VHF à bord d'un bateau pour faire un canular vient d'être condamné par le tribunal de Béziers à de la prison ferme.

Les faits se sont déroulés en avril 2016. Le prévenu, rapporte le Midi Libre, avait appelé les secours d'abord par VHF, puis par téléphone portable, en indiquant qu'il avait vu un homme à bord d'une embarcation en difficulté tomber à la mer.

Des moyens de secours conséquents avaient alors été engagés, vedette de la SNSM d'Agde, hélicoptère et brigade nautique de la gendarmerie, pompiers.
Pendant plusieurs heures les recherches s'étaient poursuivies en vain.
Celui qui était à l'origine des appels sera identifié avec son numéro de portable mais ne se présentera à aucune convocation. Il était déjà recherché dans le cadre d'une autre affaire...

Finalement interpellé puis traduit devant la justice, il vient d'écoper de 4 mois de prison ferme et de 600 euros d'amendes.

Au delà de la condamnation, l'homme ne semble pas avoir pris conscience de la portée de ses actes.
"C'était une farce et moi je n'ai fait que parler d'une personne tombée à l'eau" a-t-il déclaré à la barre comme le rapporte le Midi Libre

1 Kommentar på "De la prison ferme pour avoir lancé une fausse alerte auprès du CROSSMED"

  1. Le tribunal aurait dû également lui supprimer son permis bateau pour éviter de croiser cet d'abruti en mer. Il y a en assez sur la route.

Les commentaires sont fermés