Conrad Colman franchit la ligne d'arrivée du Vendée Globe sous gréement de fortune

Article mis à jour : le 25 février 2017 à 13 h 18 min

Le marin Néo-Zélandais Conrad Colman a franchi la ligne d'arrivée de ce 8ème Vendée Globe, ce vendredi 24 février 2017, à 15 heures 00 minutes et 41 secondes.
Il prend ainsi la 16ème place de la course autour du monde qu'il aura effectué en 110 jours 1 heure 58 minutes et 41 secondes.

En coupant la ligne d'arrivée sous gréement de fortune, il entre dans la légende avec Philippe Poupon et Yves Parlier, les deux seuls marins à être parvenus à destination dans les mêmes conditions.

Le skipper de Foresight-Natural Energy avait démâté le 10 février dernier à 250 milles à l'Ouest de Lisbonne. Son metier de voilier-gréeur l'avait certainement aidé à mettre en place un gréement de fortune à partir de sa bôme cassée, son tourmentin et une partie de sa grand-voile.

"Dans les hauts comme dans les bas, on vit des moments incroyables durant le Vendée Globe. Tout est décuplé quand on est en mer, on est plus sensible. Nous avons en permanence une épée de Damoclès au dessus de la tête. Mais il en faut peu pour que tout s’illumine. Ce n’est pas une course comme les autres. Cela n’a rien à voir avec une transat. Le Vendée Globe, c’est essayer de survivre, de revenir en bon état. Il faut toujours temporiser car nous naviguons dans des endroits où il n’y a personne. J’ai tapé trois fois des OFNI, j’ai cassé une dérive, les aériens ne marchent plus depuis un mois... Tout cela était vraiment embêtant mais je suis quand même là. Le fait d’avoir surmonté ces épreuves va me servir dans la vie de tous les jours."

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une inexactitude dans l'article, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée
N'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail pour un retour de notre part (facultatif)

Partager cet article :

A lire aussi :

Laisser un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

M'informer
avatar
wpDiscuz