Balade entre la Corse, l'archipel Toscan et le golfe de Gênes

Récit

alain-nicolas
Chaque année, au mois de juin, avec mes amis Gilles et Jo, nous organisons un petit périple en mer à bord de mon voilier, un Beneteau Océanis 43.
En Juin 2015, notre choix s'était porté sur une petite virée entre Bormes Les Mimosas, La Corse, les iles Toscanes et le golfe de Gênes.
Alain Nicolas

 

periple Départ prévu le 10 juin, reporté au 12 car une dépression est installée depuis plusieurs jours et des orages menacent. Le 13 juin à 2h du matin, nous appareillons de Bormes les Mimosas pour une traversée vers la Corse, dans une mer agitée et un environnement météo relativement hostile (tendance orageuse). Les conditions vont quand même nettement s’améliorer en cours de journée, favorisant de belles rencontres. Nous arrivons au large de la baie de St Florent (Corse) à 22h et décidons de mouiller plus à l'ouest, à la magnifique plage de Saleccia. plage-de-saleccia Le lendemain, 14 juin, les conditions météo se dégradent à nouveau et la plage de Saleccia , complètement ouverte sur le large d'Ouest en Est n'est pas franchement le mouillage idéal. Nous décidons de rentrer nous abriter au port de St Florent. C'est toujours un plaisir tant Saint Florent est agréable, avec son port parfaitement intégré à la ville. Sous certains côtés, elle rappelle un petit peu Saint Tropez. En cette mi-juin, nous n'avons aucune difficulté à obtenir une place.st_florent

tamarone
Le 15/6 nous appareillons et faisons route sur Macinaggio en remontant le cap Corse par force 2. Nous mouillons à Tamarone (côte Est) avec une mer calme et un joli coucher de soleil. Tamarone que nous quittons tôt le lendemain matin avec cap sur l'ile de Capraia à 30 nautiques.

 

 

 

Nous mouillons dans une crique, mais le vent se lève force 5 et nous décidons d’aller au port (le port est peu encombré en ce début de saison et c’est sans difficulté que nous obtenons une place). Nous passerons deux jours à Capraia.

capraia
capraia
Détente au programme.
Nous en profiterons pour louer des VTT et découvrir cette île encore sauvage, aux senteurs typiques des iles méditerranéennes et dont les flancs de collines sont plantés de vignes pour une production locale d'un vin subtil.

capraia

 

capraiaLe 18/6 Nous partons pour l’ile d’Elbe, la plus grande des îles toscanes, à 35 nautiques, avec un vent de NW force 4 au portant faiblissant force 2 en fin de traversée. Nous mouillons à Cala la Cotaccia. Nous sommes seuls dans une crique de toute beauté. Au programme le lendemain, pêche et observation des mouflons sur les hauteurs. Nous y restons deux jours.

cala-cotaccia

cala-di-cotaccia

Le 20/6 Vent d’ouest établi force 5/6. Nous décidons de quitter le mouillage et d’aller nous abriter, non loin de là, au port de Marciana Marina, sur la côte NW de l’ile. Nous y resterons 5 jours dans un cadre convivial et accueillant, avec comme voisins de ponton des Italiens fort sympathiques. Le village de Marciana se trouve sur les hauteurs à 400 m d'altitude.

marciana marciana-marina

santandrea
Le 23/6 nous naviguons de Marciana Marina à Sant’ Andrea plus à l’ouest.
Superbe station balnéaire.
Nous n’y resterons pas longtemps. nous appareillerons dans la nuit, en voulant profiter d’un bon créneau météo annoncé afin de rejoindre la côte italienne.

 

Cap sur La Spezia à environ 80 nautiques. Au bout de quelques heures nous sommes pris dans un orage violent de pluie et de grêle, poussé par un vent d’Est atteignant en rafales force 7 à 8 à 35/40nds. La mer est forte et croisée. Nous prenons 2 ris sur la grand voile. Nous décidons de changer de cap pour aller nous abriter dans le port le plus proche, Livourne, que nous atteindrons 3 heures après. Le 24/6 au matin, nous arrivons au port de Livourne au meilleur d’un trafic intense de portes-containers et de ferries. Livourne, un port de commerce fantasmagorique au décor de grues et de docks dans un cadre inhospitalier et en grande décrépitude. Par contre, la vieille ville avec sa cité lacustre est très agréable.

livourne
apeninsLe 25/6 Sans attendre, mais après avoir récupéré, nous appareillons dans la matinée. Cap sur La Spézia en longeant une côte monotone, hormis au loin, une vue magnifique sur les Apennins et les carrières de Carrare. Nous remontons au près (Vent de NW) force 4/5 et nous arrivons à La Spezia à 17h, dans une grande baie, abritant entre autre, le plus grand port militaire de la région.

apenins

 

 

Contrairement à Livourne, le port civil est moderne, avec des installations récentes, mais il est assez cher. La ville est agréable, nous en profitons pour aller au marché faire les dernières provisions de fin de navigation.

la-spezia cinqueterre
Le 26/6 départ de La Spezia avec un temps magnifique, nous permettant de découvrir les villages de Cinque Terre. dans la soirée nous mouillons à Sestri Levante avant de traverser dans la nuit le golfe de Gênes pour Menton.

 

peche-au-sard-cap-tallat

pêche au sard au cap Tallat

Le 28/6 escale à Menton Le 29/6 Mouillage sympathique aux Iles de Lerins par vent nul. Le 30/6 Nous sommes au cap Tallat. Nous, nous y passerons la nuit. Nous prenons quelques beaux sards à la palangre.cap tallat

01/07 départ pour le port de Bormes les Mimosas d’où nous sommes partis depuis 19 jours. Nous sommes ravis de rentrer avec plein de belles images dans la tête en pensant à quelle sera notre notre prochaine escapade.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une inexactitude dans l'article, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée
N'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail pour un retour de notre part (facultatif)

Partager cet article :

A lire aussi :

Laisser un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

M'informer
avatar
wpDiscuz