Archinaute : une troisième voie dans les techniques de navigation

Archinaute

Charles Henri VielCharles-Henri Viel, ingénieur,  a conçu un projet de propulsion pour les bateaux basé sur une voile tournante de type éolienne, ARCHINAUTE.
Une 3ème alternative intéressante face au moteur thermique.

C'est en 2008, alors que se développent les énergies renouvelables et la transition énergétique,  que lui vient l'idée d'un principe de navigation face au vent grâce à une voilure tournante.
Le développent est lancé en 2014 avec un premier prototype de démonstration. L'expérience s'avérera concluante

Actuellement, comme seules alternatives, il y a le voilier traditionnel ou le solaire photovoltaïque, souvent associés d’ailleurs.

Les limites du solaire voltaïques sont connues et difficilement contournables  puisqu’elles sont fixées en dimensions par les emplacements sur lesquels les panneaux doivent être installés. 
Autre inconvénient la nuit le système est inopérant .

Les principaux avantages présentés par le concepteur d’ARCHINAUTE, sont:
la possibilité de naviguer dans toutes les directions, y compris face au vent, une manoeuvrabilité identique à un navire à propulsion mécanique (position dynamique, rotation sur place, recul), la production d’énergie jour et nuit stockable  ou non,  (conditionnée uniquement par la présence vent)

Le lancement du programme Archinaute  est basé sur l'intime conviction que la technique de la voilure tournante est une des meilleures solutions pour répondre au défi de la transition énergétique dans le domaine de la navigation. Ce principe permettant de naviguer dans toutes les directions et reposant sur une captation mécanique de la puissance du vent offre en effet une manœuvrabilité et une flexibilité proches de celles d'un navire à propulsion mécanique classique.

On peut ainsi envisager des navires modernes à usage professionnels dont la source d'énergie principale est le vent.